COMBINAISONS | NAGE AVEC PALMES

La nage avec palmes : un peu d’histoire

C’est à un français que l’on doit les premières palmes ! En effet, le capitaine Louis de Corlieu lance un prototype dans les années 20. D’abord fabriquées artisanalement, les palmes rencontrent leur succès quelques années plus tard, puis sont rapidement adoptées par les américains. Depuis, la nage avec palmes a toujours été appréciée mais ne devient officiellement une activité sportive que dans les années 60, grâce aux premières compétitions. A partir de là, les bi-palmes n’ont de cesse de s’améliorer, devenant plus légère et plus hydrodynamiques. C’est dans les années 70 que la monopalme fait son apparition : vitesse augmentée et mouvement ondulatoire deviennent alors la norme !

En monopalme, nagez comme un dauphin ou une mythique sirène

Quand on pratique la nage avec palmes, il est possible de chausser une monopalme ou des bi-palmes. La monopalme propulsant plus vite l’athlète, elle est clairement devenue la favorite de la discipline. A cette vitesse, la piscine devenant limitante, testez une monopalme en eau libre ou en mer, et vibrez de ces accélérations ! Observez un nageur monopalme et vous remarquerez que le mouvement s’apparente à celui du dauphin. En effet propulsion de la voilure en forme de queue de poisson, mains jointes au-dessus de la tête dans le prolongement du corps, ondulation du corps tout entier, et le résultat est bluffant !

La nage avec palmes est multiple, piscine ou eau libre, été comme hiver

La nage est accessible à tous et développe toujours plus de nouvelles pratiques pour satisfaire toutes les envies. En piscine, on distingue 3 catégories de nage en fonction de la manière dont vous respirez. La nage en surface se fait avec tuba frontal comme toute épreuve de natation normale. Au contraire, la nage en immersion scaphandre se déroule au fond du bassin grâce à une bouteille d’air comprimée tenue à bout de bras. Enfin, vous avez l’option de nager en apnée, tout simplement. D’autre part, la nage longue distance avec tuba se pratique en eau libre : lac, mer et rivière sont alors de nouveaux terrains de jeu, en été comme en hiver !